Défouloir

Comme tout le monde le sait, G.W. Bush est un pauvre imbécile qui se fait manipuler, un simple pantin, et ça peut être jubilatoire de jouer avec le pantin Bush:

amuse toi avec Bushyyyy!

Si ton jouet reste coincé n'hésite pas à lui cliquer dessus et à le diriger où tu veux! Il passe dans n'importe quel espace, le plus infime soit-il!
C'est assez hypnotisant, le pantin glisse et rebondit de façon très réaliste!


Je voulais juste signaler que Monica Belluci est très sympa...

3 films, 3 univers

Après une période creuse au cinéma, trois film en une semaine! et que des genres bien différents! ça fait du bien! Au programme:

J'avais découvert Guillermo Del Toro avec "L'échine du Diable" (celui ou celle qui a notre DVD est prié de se manifester...), je l'apprécie encore plus maintenant que je me suis envolé dans "Le labyrinthe de Pan". Un petite fille fuit une vie trop dure dans un monde imaginaire qui pourtant n'est pas beaucoup plus gaie que la réalité. Elle et sa mère enceinte rejoingent le nouveau mari de cette dernière dans un ferme perdue dans la forêt. Le beau-père est tout ce qu'on peut imaginé de pire: un chef militaire franquiste charger d'éliminer la résistance à la dictature, s'il a une femme c'est juste pour avoir un fils: un homme froid, cruel, sans pitié admirablement interprété pat Sergi Lopez. La fillette va devoir affronter de dures épreuve, imposées par un faune mystérieux caché au coeur d'un labyrinthe, et d'autres, bien réelles. Le seul appui qu'elle trouvera est la gouvernante en chef de la ferme, espionne à la solde des rebelles.
Un film d'un esthétisme époustouflant, d'un magie sombre et envoutante, avec des acteurs qui excellent et un scénario captivant et émouvant. A voir de toute urgence


Les bandes annonces, les affiches et le site du film nous laissaient présager un film hors-norme, drôle et politiquement incorrect. C'est tout à fait ça "Borat"! Drôle mais aussi dérangeant, politiquement incorrect mais aussi tristement représentatif d'une réalité. Pour l'histoire, Borat est envoyé par son pays, le Kazakhstan, pour tourner un reportage aux USA afin de ramener tout ce savoir dans sa patrie. Les interlocuteurs américains croient réellement à cet histoire, même si la camera n'est pas cachée, on a affaire au même principe. Le film n'est pas composé que de ces faux documentaires, mais aussi de parties scénarisées; on a parfois du mal à savoir si ce qu'on voit est du vrai ou du faux. Gardez à l'esprit quand vous le verez que l'acteur (Sacha Baron Cohen) est juif, ça aide a être plus détendu devant certaines scènes qui peuvent paraitre pousser un peu loin. En tout cas chapeau à l'acteur qui sait garder son sérieux dans de sacrées situations. Un film qui au final m'a plus fait réfléchir que rire


Woody Allen comme on l'aime. "Scoop" . Un film léger et drôle. Une jeune journaliste (Scarlette Johnson) se retrouve à enqueter sur un riche beau jeune homme au côté d'un magicien (Woody lui-même), guidé par un fantôme. Scarlette dans un rôle très différent de ce qu'on a l'habitude de la voir jouer, le côté jeune étudiante inexpérimentée lui donne un certain charme! Par contre Woody Allen a pris un sacré coup de vieux et ça fait un peu peur... un petit film sans prétention mais bien mené.Un bon moment de détente.

Musique

Je vous conseille vivement de cliquer ici: http://www.myspace.com/maktubuk pour découvrir ce groupe anglais de Manchester très prometteur: Maktub. Déjà 3 titres en écoute pas mal du tout. Si vous aimez faites tourner et n'hésitez pas à laisser un message de soutien!

Aude a testé pour vous!

"brunch (n. masc.)(id. : combinaison de breakfast et de lunch)* levé tard, je fis un "brunch" consistant"

Le brunch est idéal quand on se lève trop tard pour le petit déj' mais qu'on n'a pas envie de faire l'impasse dessus et qu'on a quand même bien faim!!!
Ce petit livre de la colle ction Marabout Cuisine est plein de recettes alléchantes et faciles à réaliser! J'en ai tester quelques unes dimanche pour un brunch en amoureux! Au programme:

- Oeuf cocotte au jambon de parme, crème fraiche et ciboulette(en couverture du livre). Très facile et rapide a réaliser! J'ai rajouté à la recette de base du parmesan miam! 10/10

-Saumon fumée et sauce hollandais. La recette prévoie initialement des muffins à l'aneth avec mais j'avais déjà trop de chose à cuisiner alors j'ai choisi la facilité: acheter des blinis. La sauce est aussi facile à réaliser, pas de risque de la rater. Elle se fait au bain-marie: il faut donc faire attention de ne pas faire rentrer d'eau dans la préparation en penchant trop le récipient dans la casserole. J'ai rajouter de la ciboulette dans la sauce pour parfumer ;) 9/10

- Des crumpets: une spécialité anglaise dont je raffole impossible à trouver en France (photo ci-contre). La pate n'est pas longue à faire mais il faut compter une heure de repos. il me manquait un outil pour la cuisson: des rond de fer à poser sur la poele pour que la pate ne s'étale pas partout, ça a donc été un peu galère. Mes crumpets étaient bons mais pas assez aérés. A réessayer avec les ronds de fer. Servis avec du beurre et des confitures. 7/10

- Tarte au poires, gorgonzola, miel et noix. La poire est le fruit qui se marie le mieux avec le fromage à mon goût! Délicieux mélange! Un peu chiant d'éplucher les poires mais bon. Attention les poires ont tendance à glisser de la pate feuilleté quand on sert: c'est ludique, ça fiat une tarte puzzle dans l'assiette! 10/10 quand même!

-Jus de fruit pétillant orange-pamplemous. Fruits préssés avec du Perrier: très simple, très frais, agréable aux papilles. 9/10

Le livre en lui même est très bien: chaque recette est illustrée d'une photo; les temps de préparation, de repos et de cuisson sont indiqués en haut de page; les recettes sont complétés par des astuces ou des variantes. Il y a également une double page "astuces" en début d'ouvrage. Pour un modeste prix de 7.9€! 10/10

Bon appétit!

CARPE DIEM


Juste pour dire qu'il faut savoir profiter de chaque instant, suivre ses envies et son coeur, faire de petites "folies" qui donnent des instants formidables, des moments partagés inoubliables, qui permettent de se dire qu'on est vie et que c'est bon!
La mer n'est jamais bien loin quand on a 4 personnes formidable avec qui partager une voiture...merci pour ce week end... merci pour ce dimanche soir merveilleux!
Et si la mer n'est pas loin, Marion non plus!

Pour mieux comprend le pourquoi du comment de ce post: http://cocovin.blogspot.com/2006/10/marion-sen-va-t-en-irlande.html



cinéma!!!cinémaaaaaaaaa!


...beau...dur...magnifique...terrible...
L'armée anglaise est sur les terres irlandaises, semant la terreur dans les villages. Deux frères unis dans la révolte, confronté à la mort, la trahison et finalement au divergences de leurs opinions. Jusqu'où peut aller l'homme pour s'imposer, jusqu'où peut aller l'homme épris de liberté, jusqu'où peut aller l'homme pour défendre ses opinions?
Une palme d'or mérités: les acteurs sont tellement vrais, les paysages envoûtants, l'histoire est si forte si terrible si poignante et si tristement historique. Aller voir se film: on connaît trop peut l'histoire de l'Irlande. Mais n'y aller pas sans vos mouchoirs...
Marion et Alban en parlent très bien sur leur blog (en lien sur le mien!)


!!Frais!! Touchant!! Drôle!!Un peu barré!!Prenez un vieux van jaune que l'on doit pousser pour le faire démarrer; mettez dedans: un oncle spécialiste de Proust homosexuel qui vient de faire une tentative de suicide car le jeune étudiant qu'il aime préfère l'autre spécialiste de Proust(c'est clair?); un grand père qui snif de la coke et aime les revues pornos;un père auteur d'un livre sur les 9 points pour devenir un gagnant!!;une mère a peu près normale;un frère qui ne parle plus depuis neuf mois à cause de Nietzsche;et une petite fille de 7 ans prénomée Olive qui rêve de gagner le concours de beauté junior "Little Miss Sunshine" ce qui explique que tout ce beau monde soit dans un van: le coucours à lieu à l'autre bout des états-unis!

Un très beau film sur la vie qui se termine en apothéose: J'ai pleuré de rire pendant toute la scène finale: la salle a fini par rire de mon rire plutôt que du film! Allez y absolument: un de mes films favoris de l'année 2006!

En bref...ce qui m'a plu ces derniers temps

Ciné:
- La jeune fille de l'eau de M. Knight Shyamalan: n'y allez pas pour voir un film mais plutôt pour vous laisser bercer par un conte aux personnages simples, chacun avec son petit grain de folie. Cette histoire que M. Knight Shyamalan a créée et raconte à ses filles s'adresse aux enfants et à tous les grands qui continuent "d'y croire"...


Livre:
- Gamines de Sylvie Testu: des histoires d'adulte vue par les yeux d'une gamine au caractère bien trempé et de ses deux soeurs qui n'ont jamais eu de papa, ce "il" dont on ne doit pas parler. La lecture est agréable, ça coule tout seul, on sourit beaucoup, on s'attendrit aussi, on aimerait que ses gamines continuent de faire des bêtises...


BD:
- Le combat ordinaire de Manu Larcenet: c'est la vie d'un photographe qui en a marre de photographier des cadavres, qui part à la campagne, il a un frère, une mère, une père malade, un chat méchant, une vétérinaire, des crises d'angoisses... C'est peut être vous c'est peut être moi, un ami un voisin... ce personnage est humain, ces personnages sont humains. La vie n'est pas toujours facile mais on vit quand même alors essayons de le faire le mieux possible. C'est vrai... Déjà 3 tomes, vite Larcenet je veux le 4ème...

L'info du jour...

"[ lundi 07 août 2006, 11h02 - AFP ]

Un bar de l'Est de la Chine offre depuis peu à ses clients un exutoire à leur colère en les autorisant à utiliser les serveurs comme punching ball, a indiqué un journal chinois de lundi.
Dans ce café de Nankin, qui répond au nom de "Le soleil se lève sur une colère apaisée", la clientèle peut, contre paiement, frapper les employés, briser leurs lunettes, pousser des cris, des hurlements, précise le quotidien China Daily. Ils peuvent également choisir la tenue vestimentaire des serveurs, y compris leur demander de se vêtir en femme.
Pour libérer sa colère, il faut débourser de 50 à 300 yuans (environ 6 à 37 dollars) selon les demandes.
Les 20 jeunes hommes que le bar emploie pour ces prestations sont âgés de 20 à 30 ans et ont un physique bien charpenté. Ayant accepté d'être brutalisés, ils reçoivent des entraînements physiques pour se préparer aux attaques de la clientèle et revêtent des protections pendant leur service.
C'est en s'inspirant d'activités similaires dans des bars au Japon, que Wu Gong, le propriétaire, âgé de 29 ans, a ouvert ce bar en avril dernier. "

Je vais conseiller ce bar à certains de mes anciens clients de Virgin...
Plus sérieusement même si les employés sont volontaires, c'est ahurissant! Les droits de l'Homme c'est vraiement pas le fort de la Chine...


Sinon j'ai commencé aujourd'hui ma nouvelle vie d'apprentie libraire dans la sympatique Librairie Nouvelle à Asnières sur Seine, je suis ravie!! D'où la couleur verte symbole d'espère pour vous écrire ça!!! Aucun client n'a manifesté le besoin de me frapper! Génial!

Vacances!

Fin de contrat chez Virgin, deux semaines pour souffler avant de commencer ma nouvelle vie d'apprentie libraire!

Comme chaque année depuis huit ans, j'ai rendue visite à ma tata dans son petit coin de paradis ardèchois. J'ai passé une super semaine avec mon amour: tarot, piscine, mots croisés, lecture (je vous conseille d'ailleurs le Gay Vinci code parodie homo du Da vinci code), sieste dans le hamac, perroquet (pastis avec un peu de sirop de menthe), rosé et cure de fromage! Que du bonheur! Heureusement nous avons fait de jolies ballades et je me suis remis aux abdos! Mais 7 jours c'est court... Voilà quelques photos prises lors de nos deux promenades...






J'ai d'ailleurs fait environ 10 kilomètres pieds nus lors de la deuxième ballade... N'ayant pas mis mes baskets depuis 3 ans (je suis une très grande sportive c'est pour ça...) je ne savais pas qu'elles étaient trop petites... le goudron ça chauffe, les graviers ça piquent...

L'Ardèche est vraiment une région magnifique que je vous conseille pour vos prochaines vacances. Pour le logement ma tante fait gîte et chambre d'hôte (son site dans mes liens) dans un petit village typique tout près des Vans, Chassagne; avec piscine en haut du jardin...

Bigorneaux power!!!

Voulant me tenir au courant de l'actualité dans le monde, je me ballade dans les pages "informations" d'Aol. Je clique sur la rubrique "insolite" et là je trouve l'info qui va changer ma vie:

" [ dimanche 16 juillet 2006, 20h26 - AFP ]
Le champion du monde français de cracher de bigorneau, Alain Jourdren, a remporté son cinquième titre consécutif en battant son propre record dimanche à Moguériec, près de Roscoff (Finistère), a-t-on appris auprès des organisateurs.
Alain Jourdren, un goémonier de 45 ans (1,78m, 80 kg), a effectué un cracher à 10,41m, soit un centimètre de mieux que sa meilleure performance réalisée en 2003.
Quelque 178 participants de six nationalités différentes ont participé dimanche à la dixième édition du championnat du monde de cracher de bigorneau, organisé tous les ans à Moguériec.
Les Allemands se sont illustrés tant chez les messieurs que chez les dames. Un photographe allemand, Christopher Schwarz, a remporté le titre du meilleur étranger en propulsant un bigorneau à 6,72m. Chez les dames, l'Allemande Marion Zahn, 43 ans, en vacances dans le Finistère, a été la meilleure étrangère avec un jet à 5,61m.
La catégorie des 12-16 ans a été remportée par Thierry Jourdren, 15 ans, le fils d'Alain Jourdren qui a également terminé deuxième toutes catégories avec un cracher à 9,58m. "Le principal rival c'était mon fils. C'est tout nouveau, on s'est entraîné avant de venir, il arrivait à 8m. Il a fait le grand bon", a commenté fièrement Thierry Jourdren.Le quintuple champion du monde explique sa réussite par une capacité respiratoire "hors du commun" qui lui permet d'expirer une plus grande quantité d'air que ses concurrents.
La compétition se déroule sur une piste sablée de vingt mètres de long sur trois de large, avec prise d'élan autorisée. Chaque participant peut effectuer autant de lancers qu'il le souhaite, en réglant un euro pour trois tentatives.Les petits coquillages gris-noirs sont ramassés le matin même de l'épreuve dans les cailloux du bord de mer. Conservés dans du goémon, ils retrouvent leur milieu naturel à la fin de la compétition, soulignent les organisateurs.
© 2006 AFP "

Ma vie me semble tellement banale après ça: dire qu'il y a des gens qui crachent des bigorneau alors que moi je suis bêtement assise devant mon ordinateur!!!

Tellement destabilisée par cette nouvelle je décide d'approfondir mes recherche et trouve un article sur le concourt de l'année dernière:

"ROSCOFF (AFP) - Le champion du monde du cracher de bigorneau, Alain Jourden, 44 ans, a remporté dimanche soir un quatrième titre à Moguériec, près de Roscoff (Finistère), avec un cracher à 10,11 mètres, devant un Allemand et un Suisse, selon les organisateurs...
Son record personnel de 10,40 m n'a pas été battu malgré un vent modéré de nord plutôt favorable, mais M. Jourden a expliqué à l'AFP qu'il avait souffert "d'une sinusite le gênant dans sa respiration". Les deux autres marches du podium ont été attribuées à Tim Leuchters (7,84 m) et Marc Besson (7,61 m). L'épreuve, qui jusqu'à présent rassemblait des candidats de 14 nationalités, a enregistré pour la première fois des candidatures de ressortissants marocain et brésilien, a-t-on également précisé."L'entraînement, il n'y a que ça qui paie, notamment pour la prise en bouche et le souffle", a expliqué le vainqueur, qui avoue être "en perpétuel entraînement"."Dès que je trouve un bigorneau, je le ramasse et je le crache", a poursuivi le goémonier, 1,78 m pour 80 kg, sportif accompli avec également un "bon niveau en handball". Un goût de la performance déjà transmis à son fils, Thierry, 17 ans, qui a craché dimanche à plus de 7 mètres.Dans la catégorie féminine, l'Allemande Edith Krotz (4,39 m) a remporté l'épreuve devant la Suissesse Dominique Elmer (4,20) et la Française Sacha Thierry (4,08), originaire de Saint-Pol-de-Léon (Finistère).Au total, 230 candidats ont participé aux épreuves.Les petits coquillages gris-noirs sont ramassés le matin même de l'épreuve dans les cailloux du bord de mer. Ils sont remis dans leur milieu naturel dès la fin de la compétition, insistent les organisateurs.
© AFP - (dimanche 7 aout 2005, 20h44)"

J'ai un nouveau dieu: Alain Jourden. Vive Alain Jourden! Vive les bigorneaux!! Alléluia!

Cyrano à la Comédie Française

Dimanche soir au lieu de m'abrutir bêtement devant la final, comme les milliers de français se sentant représentés par 11 mecs courant derrière un ballon rond (drôle d'idée quand même...), ce fût sortie théâtre. Cette fois la pièce avait bien lieu! En effet j'ai réussi à avoir 4 places pour Cyrano de Bergerac à la Comédie Française, Salle Richelieu en face du Louvre, mis en scène par Denis Podalydès.














La salle Richelieu
J'appréhendais un peu la mise en scène: La comédie française se veut être au goût du jour et cherche à moderniser toutes ses mises en scène, ce qui n'est pas toujours bien fait et souvent mal justifié. Mais mais cette fois ça a été: les quelques orgiginalités modernes ne m'ont pas trop gênées même si je n'en voyais pas la nécessité. Exemple: Roxane flottant dans le ciel au bout d'un fil pendant la scène du balcon... cela dit très beau visuellement.
Les décors étaient en grande partie à roulette, déplacés pendant les scènes par les comédiens, très bonne utilisation des trappes dans le sol de la scène, notamment dans l'acte qui se passe dans les tranchées. Les comédiens étaient bons, même si à mon goût Roxanne jouait de façon monocorde, toujours dans le même ton alors qu'elle passe par tellement d'émotion!! La fameuse réplique du "nez" est passé un peu rapidement, pas le temps d'en savourer toute...la saveur!
J'ai passé un très bon moment devant l'une des meilleurs pièces que je connaisse!
Allez quelques répliques pour le plaisir:
Cyrano:
" c' est un roc ! ... c' est un pic... c' estun cap !Que dis-je, c' est un cap ? ... c' est une péninsule ! "
" à la fin de l' envoi, je touche "
" non, non, mon cher amour, je ne vous aimais pas ! "
"tout en cheyant je n' ai pu faire choix
de mon point d' arrivée, -et j' ignore où je chois !
-est-ce dans une lune ou bien dans une terre,
que vient de m' entraîner le poids de mon postère ? "
" Il viendra, ce moment de vertige enivré
où vos bouches iront l' une vers l' autre, à cause
de ta moustache blonde et de sa lèvre rose ! "
Roxanne:
" je n' aimais qu' un seul être et je le perds deux fois ! "
Ragueneau:
"comment on fait les tartelettes amandines.
battez, pour qu' ils soient mousseux,
quelques oeufs ;
incorporez à leur mousse
un jus de cédrat choisi ;
versez-y
un bon lait d' amande douce ;
mettez de la pâte à flan
dans le flanc
de moules à tartelette ;
d' un doigt preste, abricotez
les côtés ;
versez goutte à gouttelette
votre mousse en ces puits,
puisque ces puits
passent au four, et, blondines,
sortant en gais troupelets,
ce sont les
tartelettes amandines !"

Un tramway nommé... Tideland?!

Mercredi soir j'avais organisé une petite soirée théâtre rue Mouffetard. J'ai envoyé un mail pour convier mes amis à venir voir "Un tramway nommé désir" de Tennessee Williams. J'ai eu envie d'aller voir cette pièce car j'ai adoré "la ménagerie de verre" du même auteur. Comme à chaque fois que j'envoie des mails pour proposer une sortie, une minorité de personne m'a répondu(répondre à une invitation fait partie des bases de la politesse...mais je vous aime quand même va!), et que des réponses négatives sauf pour Marion (la même que j'ai emmené au restau un soir de match...). Heureusement finallement qu'il n'y avait qu'elle...sinon je serais sans doute morte linchée par les miens.
Explications: 1- J'organise encore un truc un soir de match!!!!
2- La rue Mouffetard est pleine de footeux et de drapeau tricolore!!!
3- La pièce ne se joue plus depuis le 25 juin comme on peut le lire en bas de l'affiche!!!
4- Le théâtre est fermé pour l'été, pas moyen de se rattraper sur une autre pièce!!!!
Je tiens à m'excuser mille fois au près de Marion que je traîne souvent dans des plans galères et qui réagit toujours avec le sourir, voir même le fou-rire! Tu es une fille formidable (surtout quand on sait que tu as mis 1h30 de train + metro pour venir!)
Nous nous sommes donc rabattues sur une séance de cinéma: "Tideland", le dernier Terry Gilliam.
Jeliza-Rose est la fille de deux toxicos. Elle a une relation privilégiée avec son père, et quand sa mère meurt d'une over-dose, ils partent tous les deux pour la maison de sa grand-mère. La vieille baraque est en piteux état et la père de Jeliza-Rose aussi... Mais l'étrange petite fille ne manque pas d'imagination pour s'occuper et les personnages étranges qu'elle rencontre (ses voisins) ne font qu'alimenter ses rêveries fantômatiques.
La réalisation est magnifique, le scénario hors du commun la jeune actrice Jodelle Ferland (Silent Hill) troublante. On baigne dans une atmosphère à la fois féérique et glauque. On reste tendu et mal à l'aise à l'idée de comment pourrait se finir chaque scène... Mais Gilliam s'arrête toujours avant de basculer vraiment dans le mal sain, il sait où sont les limites, et il les exploite très bien. Un film trouble et troublant. L'un des meilleurs films 2006.

Ballade aux Buttes Chaumont

Hier soir, après un délicieux dîner, cuisiné par moi-même: gigot d'agneau, pommes vapeur, sauce anglaise aux oignons caramélisés; mon chéri a la très bonne idée d'aller faire une ballade digestive aux Buttes Chaumont juste derrière chez nous.

Nous marchons tranquillement jusqu'au petit kiosque perché au plus haut du parc que vous pouvez apercevoir sur la photo. Nous avons discuté tranquillement jusqu'à ce que je m'inquiète de ne plus voir personne dans le parc...

Direction la sortie: fermée! Héhéhéhé! On commence a faire le tour du parc en longeant la grille pour tester toutes les portes: cadenas partout! Evidement nous sommes sortis les mains dans les poches sans téléphone... J'interpelle un monsieur qui passe devant une porte (verrouillée bien sûr) "Excusez moi mais nous sommes enfermés!" et monsieur me regarde de travers et continu son chemin... J'aime l'entre-aide qui règne au sein de l'espèce humaine...

Nous continuons donc notre tour des Buttes Chaumont jusqu'à la deuxième entrée principale à l'autre bout du parc et là nous tombons sur un groupe de femmes elles aussi enfermées! Elles nous annoncent qu'elles ont appelé la police mais qu'elle n'a pas l'air d'arriver... Elles nous racontent qu'elles vu les gardiens en train de fermer et qu'elles leur on dit "on sort tout de suite!" ils ont répondu "oui, oui" et on tout fermé! Charmant ces messieurs... Ce n'est finalement pas la police qui nous a délivré mais un gardien qui depuis sa voiture en route pour chez lui nous a vu et nous a ouvert!

Nous saurons maintenant que le mec bizarre sur un scooter qui s'amuse avec un sifflet est le gardien qui annonce la fermeture du parc!

La petite histoire des Buttes Chaumont:

Ce parc, à mes yeux le plus beau de Paris, est en fait complètement artificiel malgré son aspect sauvage. Le terrain qu'occupe actuellement le parc fut d'abord le charmant emplacement d'un gibet. Après la Révolution, le gibet laissa place à une carrière de gypse. Dans la politique d'aménagement de Paris voulue par Napoléon III, les jardins tenaient une place importante. Il fut décidé d'acheter le terrain et de transformer ce bout de colline en jardin. Le Parc des Buttes Chaumont a été créé en 1867 et inauguré un premier avril à l'occasion de l'Exposition Universelle.

Ce parc de 24,7 hectares reçoit chaque année plus de 3 millions de visiteurs. Depuis 2003 il fait l'objet de travaux qui ont pour but de rendre la décoration florale et végétale aussi riche qu'à son inauguration.

Foot...ez moi la paix!

Samedi soir, j'ai eu la bonne idée de proposer à mon chéri et deux amis d'aller manger au restaurent indien place Clichy, me disant qu'on y serait tranquils étant donné que la France entière va vibrer devant sa TV ou celle des pubs pleins à craquer de supporter déchainés pour le match France/Brésil. Hélas même le plus sympa des restaus indiens n'a pas échappé à la folie du ballon rond! Oh rage! Oh désespoir! Un drapeau français flotte à l'entrée et un gros écran de télé diffuse le match dans le restau!!!!! J'ai bien cru que mes 3 comparses allaient me tuer! Nous avons du parler très fort et même nous arreter de parler au but de la France, heureusement qu'il n'y a eu qu'un but et peu d'intervention de l'arbitre, on à quand même pu tenir une conversation à peu près normal... La nourriture étant comme d'habitude délicieuse se qui rattrapait l'ambiance foot...
Mais le pire était devant nous... Dans la rue: klaxons et braillements. Dans le metro: beuglements, quai blindé et 10 minutes d'attente pour le metro si il arrete de bloquer à toutes les stations. nous décidons donc d'aller à saint Lazare à pied où nous pensons avoir plus de chance avec le RER E. Sur le trajet nous nous interrogeons sur ce besoin étrange de klaxonner pour communiquer ça joie...
Arrive sur le quai du RER E, on apprends que la moitier des trains sont annulés car en plus du foot et de la connerie humaine qu'il génère chez ses supporters, il y a un "mouvement social" sur la ligne E...
Bref on a pris le taxi... Zidane va-t-il me rembourser les 10 euros déboursés pour pouvoir retrouver ma tanière après ses "exploits"? Je ne crois pas...
Une fois chez moi, j'ai beau me coucher, fermer les yeux, pas moyen de dormir... le Klaxon est plus resistant que moi...
Alors quand j'ai lu ça:
"NICE (Reuters) - Un forcené excédé par les cris de joie des supporters de l'équipe de France qui fêtaient la victoire contre le Brésil a fait feu sur la foule dans un village du sud, blessant deux personnes, avant d'être tué par un gendarme, apprend-on à la gendarmerie.Le drame s'est produit dans la nuit de samedi à dimanche dans le village du Cap d'Ail (Alpes-Maritimes), situé non loin de Monaco.Le forcené, excédé par le bruit, est sorti de son domicile et a immédiatement ouvert le feu au hasard. Deux personnes ont été blessées, dont une femme qui, touchée à la tête, a été hospitalisée dans un état sérieux.Prévenus, les gendarmes arrivés sur les lieux ont fait face au forcené qui les menaçait d'un sabre, a raconté la gendarmerie. Un des gendarmes a fait feu sur l'homme "après les sommations d'usage", a-t-elle ajouté.Une information judiciaire devrait être ouverte dès lundi prochain. Le gendarme qui a tiré a été entendu par les enquêteurs. La gendarmerie estime que la thèse de la légitime défense doit être retenue.Selon les premiers éléments de l'enquête, le forcené aurait été en état d'ivresse au moment des faits. "
Je me suis dit "je comprends cette homme" (même si je n'en suis pas encore au point de tirer sur des gens), j'ai souris. Et puis non finalement ça ne me fait pas du tout sourire, un homme est mort, deux personnes sont blessées. Et pourquoi, hein pourquoi?
Aimez le foot si vous voulez mais respectez notre tranquillité

Fête du cinéma

A l'occasion de la Fête du cinéma j'ai passé la journée de lundi dans les salles obscures...

Pour commencer, le dernier Disney/Pixar: Cars. Un visuel époustoufflant! Une histoire bien sympatique et des personnages attachants! Plein de clin d'oeil Pixar dans le film et surtout dans le générique. Pour l'histoire, nous sommes dans un monde où il n'y a que des voitures, pas d'humain. Flash est une voiture de course égocentrique qui se retrouve perdu dans un village déserté de la route 66 où il va devoir réparer les dégas qu'il a causé et par la même occasion boulverser la vie tranquille de ses habitants et la sienne. Biensûr une belle morale Disney mais bon ça ne fiat pas de mal dans ce monde de brute bordel de M...
Comme chaque Pixar, Cars est précédé d'un court-métrage rigolo: l'homme orchestre, qui a un design et des couleurs que j'ai adoré.

On enchaîne sur le dernier film belge: Dikkenek ( à pronnoncer "diquenèque"). Dans ce film décalé nous suivons plusieurs personnages qui vont tous se croiser dans des situations plutôt inatendues et décalées. Ils faut préciser que les personnages sont des beaufs, voir même de gros beaufs, plus ou moins friqués et généralement pas très honnêtes... Un humour belge, drôle, pas désopillant mais drôle. Quand à l'accent belge je vous conseil de vous le mettre bien dans l'oreille avant de voir le film car certains acteurs l'ont très pronnoncés et peuvent être dur à comprendre...
Un bon moment, pour les amatteurs du genre.

Et on termine avec La colline à des yeux histoire de faire de beaux rêves!
Notre pauvre héro se trouve obligé de partir en caravane avec la belle famille pour l'anniversaire de mariage des beaux-parents. Riche idée que de traverser le désert américain...Surtout quand on emprunte un raccourci conseillé par un pompiste solitaire et qu'on tombe "en panne" dans les 3% du pays non couvert par le réseaux de téléphonie mobile...Et en plus les collines sont habités par des gens (déformés par des essaies nucléaires) plutôt agressifs. C'est un bon film d'horreur gore, avec du suspense et des clichés, mais des clichés indispensables! La salle était très enthousiaste et n'a pas hésité à applaudir notre héro! Un bon film du genre, très sympa et bien fait!

Avant les vaches, les lions

La dernière attraction touristique à Paris est la chasse aux vaches: en effet des artistes ont décoré des vaches qui sont éparpillées dans Paris et qui doivent se retrouver à la Défense demain avant d'être vendues aux enchères pour je ne sais plus quelle bonne oeuvre. Mais ces vaches parisiennes n'ont rien inventé! En 2004 j'ai fait la chasse aux lions ... à Lyon! Et croyez moi les lions avaient bien plus belle allure que ces pauvres vaches! La preuve en image!









Les autres lions

Tous mes lions ne voulaient pas rentrer dans le même post...









Votez pour votre préféré!!

Le chat



Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux ;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d'agate.

Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s'enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,

Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête,
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,

Et, des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum,
Nagent autour de son corps brun.

Charles Baudelaire

Tardieu

Dimanche soir a fini mon week-end théâtre en beauté! Le groupe ado de Juliette nous a fait découvrir Tardieu au travers 7 scènes. Un texte difficile par son absurdité et au combien drôle, superbement interprété par nos 8 comédiens.
Chaque scène était présentée par des clowns poètes: "un mot pour un autre" (qu'on ne présente plus); "Il y avait foule au manoir" où Tardieu se moque du monologue: les personnages sont toujours seul en scène sur une histoire digne d'une partie de Cluedo; "Les mots inutiles" où les mots vivent leur vie et viennent se rajouter dans des phrases où ils n'ont rien à y faire; "Finissez vos phrases": aucune phrase n'est finie et pourtant l'histoire est claire comme de l'eau de roche, il n'y a pas que les mots qui parlent...;"Oswald et Zénaïde": ici c'est des apartés que Tardieu se moque, deux amoureux vont nous dire bien plus de chose qu'ils vont se dire; "Eux seul le savent": une histoire pleine de secrets, de sous entendus, de "tu vois ce que je veux dire" qu'au bout du compte le plublic ne sait rien!; "L'archipel sans nom": ici se sont les gestes et non plus les mots qui sont détournés, dans une contrée longtaine les moeurs sont bien différentes: pour saluer une dame on lui fait le baise pied, on souffle dans des ballons pour se divertir, il est de bon goût d'être mauvais poète...
Tardieu a compris la magie des mots et la dimension que leur fait prendre le théâtre...

Expédition Nil Bleu à la Géode

J'ai mis un an et demi à aller à la Géode au bout de ma rue mais mantenant c'est la 2ème fois en une semaine!! Après "L'Inde Mystique" voici "Expédition Nil Bleu":
Le 28 avril 2004, Pasquale Scaturro, chef d'expédition, et son partenaire Gordon Brown furent les premiers à relier les 5245 kilomètres qui séparent les sources du Nil bleu, dans les hauts plateaux du Nord de l'Ethiopie, de son embouchure en Méditerranée. Au cours des 114 jours de cette incroyable descente du Nil bleu puis du Nil à bord de deux rafts et d'un kayak, ces explorateurs de l'extrême et leur équipe ont traversé des régions parmi les plus reculées et inhospitalières de la planète. Crocodiles et hippopotames, redoutables rapides, bandits et milices armés et chaleur impitoyable ne furent que quelques-uns des obstacles rencontrés lors de cette périlleuse équipée.
"Expédition Nil bleu" retrace l'aventure de ces explorateurs des temps modernes avec un réalisme rarement atteint au cinéma, grâce à la technologie du film en grand format.
Un reportage très intéressant mais surtout des images très impressionnantes. Plus centré sur le périple que sur les découvertes mais il est vrai que 45 minutes c'est court pour raconter une telle aventure!

Festival aux éclats!!!7ème!

Pour la septième année consécutive, le théâtre aux éclats, association meulanaise qui existe depuis 25 ans, a organisé le festival aux éclats.
Festival de théâtre durant lequel le merveilleux travail qu'ils accomplissent dans des classes de primaire et de collège a été présenté mais aussi les atelier ados et adultes non scolaires nous ont régalé de leur spectacle.
Et pour la troisième année le festival nous a accueilli. Nous avons joué Clair/Obscur vendredi soir pour une quarantaine de personne qui apparement est ressortie ravie! Nous sommes plutôt content de cette deuxième représentation qui a été filmée par mon cher et tendre Guillaume. La vidéo a l'air au premier abord pas mal du tout!! On se met au montage dès que possible et alros un DVD sera disponible!
J'ai passé toute la journée de samedi au festival: les pièces de Manuel Gautier et Patrice Varin m'ont fait voyagé dans des mondes merveilleux. Un bravo tout particulier à la troupe adulte pour leur interprétation du grand amour s'appelle Hildeberg écrit et mis en scène par le super Manu! Alain a très bien résumé la pièce sur son blog: le grand amour s'appelle Hildeberg
La soirée s'est terminée dans la bonne humeur avec un démontage du matériel (le plus efficace que j'ai vu en 7 ans de festival! bravo!) et un peu de champagne sous les étoiles!
Rendez-vous l'année prochaine!

L'Inde Mystique à la Géode

L'incroyable histoire vraie de Neelkanth, un jeune garçon de 11 ans, qui entreprend de marcher pieds nus à travers l'Inde pendant des milliers de kilomètres. Son voyage durera 7 ans. Son périple plonge le spectateur au cœur des majestueux paysages et des traditions millénaires de l'Inde, dans une symphonie de couleurs et de sons.
Nous sommes plongés au coeur des images grâce au grand écran de la Géode, L'Inde nous apparait alors dans toute sa splendeur, sa diversité et sa richesse. Le commentaire est beau mais offre une vision idéalisée de l'Inde. Il ne faut pas oublier que même si le système de caste a été aboli, il existe toujours malheureusement et la misère est très présente.

Un beau documentaire à voir.

Modification...

Bon et bien en fait sur mon post d'avant, ce n'est pas Green Park mais Saint James Park qui est juste à côté!!!! Héhé, désolée! Mais comme ça vous avez quand même la petite histoire de Green Park, comme quoi les erreurs ont parfois du bon!

Green Park

Au mois d'avril j'ai accompagné un voyage scolaire en Angleterre. Cela faisait 4 ans que je n'avais pas franchi la Manche alors que depuis mes 5 ans je suis allée tous les ans en Angleterre.

Lors d'une de nos escurtions nous avons pique-niqué dans Green park, appelé ainsi car un roi (je ne sais plus lequel désolée) passait toujours par ici en allant voir sa maîtresse et lui cueillait des fleurs; la reine jalouse les a toutes fait enlever: le parc est donc resté tout vert! Aujourd'hui il a retrouvé ses fleurs et j'avais oublié à quel point il était beau, voici donc quelques photos!